Une grimace et un sourire.

Publié le par Plume Noire

Ticket Grill / TG


18h33
"Spider Cochon" sonne et le vibreur fait dégringoler le téléphone de l'étagère, venant se fracasser dix centimètres plus bas sur mon bureau. "Boulot" s'affiche à l'écran avec insistance mal grés la chute.

Allons bon, pourquoi ils m'appellent? Ils veulent savoir si j'ai pas vue les clefs? Ou pire, si je peux prendre une fermeture ce soir. Bon allez je suis pas là.

"Est-ce qu'il peeeeeeuuuut faire une toile?"

Merde à ma conscience, je déccroche quand même juste pour savoir ce qu'on me veut.


-Allô?
-Allô? Jérémy? C'est LE MANAGER! (pour préserver l'anonymat nous appellerons le manager: LE MANAGER)
-Oui? Et là j'ai un doute..
-Tu n'as pas oublié quelque chose par hasard.
-Heuuu. Comme quoi?
-Tu ne faisais pas 18h30-22h30 ce soir?
-.... Merde. Je bosse?
-Eh ben oui.
-Putain merde, désolé, j'arrive, à tout de suite.

Fais chier... Et ma sortie ciné??

18h35
Les chaussures délassés je prenais la route à toute allure pour aller au travail.

-----------------------  ----------------------- -----------------------

21h10

Je voulais vous retranscrire la commande et discussion que j'ai eu avec une cliente ce soir. Seulement j'ai tellement été troublé que je l'ai oublié. J'ai passé cinq bonnes minutes à parler et à rigoler avec la cliente avant qu'elle n'arrive à l'encaissement. Cinq minutes direz-vous c'est court, ben quand une commande doit être prise en 30 secondes, c'est plutôt long.
Donc bien entendu un collègue commence à me charrier quand pour répondre à leur questions "pourquoi c'est si long et qu'est-ce tu fais à venir voir l'écran de surveillance du Drive", je leur répond que je prend la commande de la cliente. Sauf qu'on rit rarement en prenant une commande. On ne dit pas non plus des "Je vous vois à la caméra de sécurité donc je sais qu'il n'y a personne aprés vous, donc vous pouvez prendre votre temps pour choisir. Et puis les gens attendront". On est rarement aussi attentionné envers un client pour lui expliquer pourquoi on ne vend pas tel produit et à lui conseiller ou déconseiller tel ou tel dessert.

La commande est finit et le collègue en question me charrie donc et me dit: "bah je parie que c'est une blonde entre 30 et 40 ans". Je confirme car c'est le type de clientèle que l'on a dans notre coin.

Et là tout bascule. Une jeune fille brune de moins de 25 ans arrive toute souriante. Bon sang, pour une fois qu'une personne fort sympathique avec une jolie voie est une belle jeune fille.

Elle me dit bonsoir et me complimente direct sur mon amabilité et ma patiente et  me dit qu' en général les "autres" ne sont pas comme moi.
Je là remercie donc et la complimente à son tour sur sa gentillesse car il est vraie que c'est rarissime d'avoir des clients aussi gentils qu'elle. On échange encore quelques mots (foutue mémoire de poisson rouge que j'ai) et elle me demande s'il est possible de tout mettre dans une grande poche avec des sauces? Je répond que oui que je vais aller le dire devant à ceux qui serve.

Je vais donc devant et je baragouine des mots que je ne comprend même pas tellement je suis à l'ouest avec mon petit sourire béat. Au final je sers moi-même la commande. (merci Josh^^).

Je lui parle encore, vérifiant plusieurs fois si sa commande est complètte, mais mon cerveau n'analyse que ses paroles et non pas ce que je contrôle.

Elle me demande si je n'ai rien oublié et je lui répond que non. Elle m'explique que la dernière fois on lui avait oublié la moitié de la commande et que c'est pour cela qu'elle avait la "Carte Noire". Je lui explique que dans ce cas là il ne faut pas hésiter à appeler. Elle me répond que c'est ce qu'elle avait fait et rajoute en souriant qu'elle appellera si je lui ai oublié quelque chose. Elle me demande sur le coup mon "petit nom". Jérémy, répondais-je timidement.

Elle me dit bonne soirée et aurevoir avec sourire. Je lui souhaite pareillement et lui dit aussi au revoir avec joie.

Je la regarde partir... Et j'ai repris mon travail la tête vide.

Et c'est tout.
Je sais, il m'en faut peu.
Mais quand on est au fond du trou, un petit rien peut nous aider. Et puis le monde est fait de petit rien.


Merci à cette cliente, cette jolie brune qui pendant quelques minutes m'aura fait retrouver un vrai sourire. Ce sourire que j'avais oublié. Merci d'avoir était aussi polie et si gentille avec moi, petit employé de FastFood qui se fait si souvent cracher dessus. Merci.

Publié dans Boulot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

krevette 18/07/2009 15:20

et il pense pas à lui demander son numéro...

k|pA 18/07/2009 16:48


Je suis trop timide pour oser ça XD